Se former grâce au compte personnel de formation (CPF)

Il s’agit d’un droit universel d’évolution professionnelle attaché au salarié tout au long de la vie active jusqu’à la retraite.
 

  • Le principe du CPF : un compte d’heures individuel et universel
  • Qui peut en bénéficier ? Quelles formations peuvent être effectuées ?
  • Dans quelles conditions ? Comment la formation est-elle financée ?


Champ d’application
Toute personne (jeune sortant du système scolaire, salarié, demandeur d’emploi) dispose d’un compte personnel de formation dès son entrée dans la vie professionnelle et jusqu’à son départ à la retraite. Principalement constitué d’un compte d’heures dont le titulaire décide de l’utilisation, le CPF est disponible tout au long de la vie professionnelle du salarié. L’inscription des heures de formation sur son CPF se fait annuellement et automatiquement (24 heures créditées par an dans la limite de 120 heures pour un temps plein
ou au prorata du temps travaillé pour un temps partiel). À noter que le salarié peut inscrire ses heures DIF non utilisées au 31 décembre 2014 et les créditer dans le cadre de son CPF.

Peut-on se former à tout ?
Acquérir, entretenir ou perfectionner ses connaissances, effectuer un bilan de compétences ou valider ses acquis... C’est vous salarié qui prenez l’initiative d’utiliser votre CPF afin de concrétiser votre projet de formation. Si la formation se déroule hors du temps de travail, ou si elle vise l’acquisition du socle de connaissances et de compétences, ou lorsqu’elle fait suite à un abondement complémentaire de 100 heures, vous n’avez pas besoin de l’autorisation de votre employeur. Au contraire, lorsque celle-ci est suivie en tout ou partie pendant le temps de travail, vous devez recueillir l’accord préalable de votre employeur (à noter que l’absence de réponse de celui-ci vaut acceptation).
Les heures du CPF vont permettre de financer tout ou partie de la formation choisie. Si les heures disponibles sur le compte sont suffisantes pour financer la formation souhaitée, l’utilisation du seul compte personnel permettra d’engager la formation.
En cas contraire, d’autres dispositifs peuvent s’articuler avec le CPF tels qu’un plan de formation de l’entreprise, une période de professionnalisation, un congé individuel de formation ou un congé validation des acquis de l’expérience.

Choix de la formation

Vous êtes libre de choisir la formation que vous souhaitez effectuer à la condition que celle-ci figure sur votre liste personnalisée de formations accessibles au titre du CPF (la liste est définie par les partenaires sociaux dans le bassin économique de la région de votre lieu de travail).
La formation peut être effectuée à « titre individuel » en dehors du temps de travail ou avec l’accord de votre employeur pendant les heures de travail. Dans ce cas, celui-ci dispose d’un mois pour donner sa réponse.

Financement de la formation
Quelle que soit la taille de votre entreprise, votre formation est financée par la contribution CPF mutualisée. Selon le nombre d’heures inscrit sur votre CPF, la formation peut être prise en charge en totalité ou en partie (frais pédagogiques et frais annexes) par votre compte personnel de formation. Si elle ne peut pas être totalement prise en charge, d’autres financements, des abondements, peuvent être recherchés (employeur, OPCA, la région).

Comment faire sa demande ?
Contactez le DRH ou le service formation de votre entreprise afin de leur faire part de vos projets. Choisissez la formation qui vous intéresse le plus de notre catalogue (votre entreprise doit donner son accord sur le planning et le contenu de votre formation si celle-ci se déroule sur vos heures de travail). Enfin, initialisez votre dossier en ligne afin de faire valider votre formation (votre employeur transmettra une demande de prise en charge à l’OPCA).